La Mission St. Francis de l'Église anglican d'Odanak — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Présentation de la communauté

La Mission St. Francis de l'Église anglican d'Odanak

Tradition: Christianisme
Appartenance: Anglicanisme
Groupe: Anglican Church of Canada/Église anglicane du Canada
Diocèse, association ou regroupement: Montréal (Archideaconry of The Richelieu)
Paroisse, congrégation ou équivalent: St. Francis' Anglican Church (Odanak)

Classé sous Organisation religieuse (9200), Mission (9260), Ministère (9261)
et sous Organisation religieuse (9200), Communauté (9240), Récit fondateur (9241).

Description


Célébration du révérend Delisle
© IPIR 2010, Soumis à copyright

Pour donner un portrait d'ensemble, l’Église anglicane est souvent considérée comme une Église protestante, même si elle n’est pas née avec la Réforme. En fait, l'Église d'Angleterre est née dès les premiers siècles du christianisme lors de l'évangélisation de l'île de la Grande-Bretagne. Elle est devenue par la suite l’Église d’Angleterre, liée à l’Église catholique de Rome. En 1534, les deux Églises se sont séparées. C’est à ce moment que l’Église d’Angleterre a changé de nom pour devenir l’Église anglicane. Aujourd’hui, elle porte le nom de Communion anglicane présente dans 164 pays. Il s’agit désormais d’une Église dite universelle. L’archevêque de Canterbury est le Primat de la Communion anglicane, mais n’a pas les mêmes pouvoirs que le pape de l'Église catholique, parce que les évêques et les primats exercent leur propre autorité. Cela signifie que l’archevêque de Canterbury possède seulement une primauté d’honneur.


La première église construite à Odanak était congrégationaliste. Cette église est ensuite devenue anglicane (catholique réformée) eta pris le nom de St. Francis' Anglican Church. Historiquement, le nom de la mission anglicane St. Francis a été choisi en raison des ressemblances entre la spiritualité amérindienne et celle de saint François d'Assise, notamment en ce qui a trait au respect des forces de la nature et de ses éléments. C’est ainsi que certaines communautés amérindiennes du diocèse anglican de Montréal, sous l’inspiration de saint François d'Assise, procèdent par exemple à des cérémonies en présence de petits animaux domestiques ou même d’animaux de ferme.


En 1754, Eleazar Wheelock, un congrégationaliste, fonde au Connecticut la Moor's Charity School, une école destinée à l’éducation des Amérindiens. Wheelock souhaitait qu’un pasteur protestant s’installe à Saint-François. Son voeu se réalise quand Peter Paul Wzokhilain (aussi appelé Osunkhirhine), un Abénaquis d'Odanak ayant fréquenté la Moor’s Charity School, décide de se convertir. Pour devenir pasteur, Wzokhilain a étudié dans un collège théologique du New Hampshire. Lors de ses études, il est inspiré par la Réforme et se tourne vers l’Église congrégationaliste. Il décide ensuite de revenir prêcher dans sa région natale, à Odanak. L’Église catholique, voyant que certains de ses fidèles se tournaient désormais vers l’Église congrégationaliste, désapprouve le travail de Wzokhilain. Malgré tout, Wzokhilain continue de prêcher et est nommé missionnaire le 17 novembre 1835. En janvier 1836, il est autorisé à prêcher par le presbytère Champlain de New York et du Vermont. En moins de deux ans, une salle de réunion est construite, financée par des dons canadiens et de six membres de l’Église congrégationaliste. Six mois plus tard, Wzokhilain est prêtre et la communauté compte 12 membres, dont 8 Amérindiens. En 1838, il fonde une église et exerce auprès d’une soixantaine de fidèles, dont 45 autochtones. D’abord congrégationaliste, l’église devient ensuite anglicane. Les prêtres catholiques continuent de s’opposer et demandent aux fidèles de ne pas participer aux réunions religieuses animées par Wzokhilain. Les catholiques avaient jusqu’alors empêché les Abénaquis de parler leur langue. En célébrant des cérémonies en abénaquis, la popularité de Wzokhilain s’est accrue auprès des autochtones de la communauté. Il leur traduisait des sermons et des ouvrages liturgiques pour les inciter à se joindre à l’Église anglicane. Il a ensuite fondé une école anglicane, où il enseignait.


En 1858, les anglicans d'Odanak n’avaient pas de révérend. La même année, un missionnaire, le révérend Joseph de Mouilpied officie un mariage à Sorel. La mariée est abénaquise et 50 membres de la communauté assistent à la cérémonie. De Mouilpied visite Odanak le dimanche suivant afin d’y prêcher en français, procédant ainsi aux trois services habituels. Pendant le service du soir, presque autant d’autochtones catholiques que d'anglicans sont présents. Dans les années suivantes, la mission de la St.Francis' Anglican Church est dûment constituée. En 1862, durant le séjour d’Octave Fortin, premier missionnaire résident, on construit l’église anglicane actuelle grâce à des dons, notamment une contribution de la reine Victoria.


Au début, la messe se déroulait trois fois par jour, selon Madame Margie Hoff, aînée de la congrégation. Selon le révérend Delisle, les trois messes quotidiennes ne sont pas dans les habitudes de la tradition anglicane. Habituellement, il y a une eucharistie, deux service, soit la prière du matin et celle du soir. Les deux services sont célébrés par des ministres laïques. À l’origine, la communauté abénaquise n’était pas en accord avec l’arrivée d’une communauté anglicane. Encore aujourd’hui, il existe une certaine rivalité à voir des anglicans s’établir dans un milieu catholique comme Odanak. Le révérend Delisle fait remarquer qu’il est encore difficile aujourd’hui, pour une petite communauté, d’accepter les différences. Il ajoute que « l’Église anglicane n’est pas une église protestante, mais une Église catholique réformée et que l’Église catholique réformée fait le pont entre le protestantisme et le catholicisme. »


 

Localisation

Municipalité: Odanak
Région administrative: 17 Centre-du-Québec
Lieu: Odanak, 250, rue Wabanaki, Odanak (Qc) , J0G 1H0
Téléphone: 450-568-7308

Source

Révérend Jacques Delisle et Richard Côté Obomsawin
Titre, rôle et fonction : Révérend et marguiller abénaquis de la St. Francis' Anglican Church (Odanak)

Enquêteur : Valérie Roussel
Date d'entrevue : 14 novembre 2010

Fiches associées

  • Célébrations religieuses dans la communauté abénaquise anglicane d'Odanak

    On trouve dans la tradition anglicane, comme dans l’Église catholique, sept sacrements. Pour les anglicans, les deux sacrements principaux sont le baptême et l’eucharistie. À la St. Francis Anglican Church d'Odanak, il y a normalement une célébration par mois et c’est lors de cette [...]
  • La Mission St. Francis de l'Église anglican d'Odanak

    Pour donner un portrait d'ensemble, l’Église anglicane est souvent considérée comme une Église protestante, même si elle n’est pas née avec la Réforme. En fait, l'Église d'Angleterre est née dès les premiers siècles du christianisme lors de l'é [...]

Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: