Les Laïcs de l'Assomption — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique cérémonielle ou cultuelle

Les Laïcs de l'Assomption

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Québec
Communauté religieuse: Augustins de l'Assomption

Classé sous Organisation religieuse (9200), Laïc (9250), Association religieuse (9251)
et sous Organisation religieuse (9200), Communauté (9240), Pratique coutumière (9242).

Historique général


Des Laïcs de l'Assomption recevant une formation lors d'une rencontre mensuelle
© IPIR 2011, soumis à copyright

Les associations de fidèles s’inspirant de la règle d’un ordre religieux se nomment tiers ordres. Cette forme d’agrégation est présente dans l’église dès le 6e siècle. Toutefois, on en retrouve un plus grand nombre au 13e siècle. De nos jours, de grands ordres religieux ont un tiers ordre, bien que d’autres termes désignent ce type d’appartenance. À cet égard, le canon 303 du Droit canonique de 1983 mentionne « Les associations dont les membres, participant dans le monde à l’esprit d’un institut religieux, mènent la vie apostolique et tendent à la perfection chrétienne sous la haute direction de cet institut, sont appelées tiers ordres ou portent un autre nom approprié. » (Revue de droit canonique)

Dès la fondation à Nîmes des Augustins de l’Assomption par le père Emmanuel d’Alzon en 1850, il était prévu que des laïcs se joignent à la congrégation. C’est ainsi que des liens se sont formés entre les laïcs et les religieux. L’Association des Amis de l’Assomption a été constituée en 1993 en France. Au Québec, le groupe de Laïcs de l’Assomption, aussi nommé Laïcs assomptionnistes, a été fondé au cours des années 2000. En 2005, lors du chapitre général, l’alliance entre laïcs et religieux s’est officialisée par la décision de créer une commission internationale avec des représentants de ces deux groupes pour chacun des continents. 

Description


Des Laïcs de l'Assomption priant lors d'une réunion mensuelle
© IPIR 2011, soumis à copyright

Au Montmartre canadien, la collaboration entre les laïcs et les religieux de l’Assomption ne se réduit pas à une simple participation à des tâches apostoliques. Elle n’a pas pour objectif de pallier à un manque de ressources humaines au sein de la congrégation. Il s’agit d’un véritable partenariat. Les « collaborateurs » sont des bénévoles participant au fonctionnement des activités, notamment du Montmartre canadien. Alors que les Laïcs de l’Assomption se sentent interpellés par le charisme de la congrégation se résumant en trois mots : unité, charité et vérité. Ils reçoivent des formations à ce sujet et se l’approprient pour l’exprimer à leur façon dans leur vie quotidienne. L’association des Laïcs de l’Assomption de Québec est composée de 9 laïcs et de 2 religieux. Depuis sa création, il a varié entre 8 et 12 membres.

Le terme employé pour désigner les membres de ce groupe est « laïc », à ne pas confondre avec « laïque » : « On distinguera enfin "laïc" de "laïque" : ce dernier mot est apparu à la fin du Second Empire et a été consacré en 1871 par Littré pour désigner ce qui a trait à la séparation des Églises et de l’État et qui donnera la laïcité.» (L’Association des Amis de l’Assomption) Au sein de la congrégation, le mot laïc réfère plutôt à un chrétien baptisé n’ayant pas reçu les ordres de la cléricature.

La première vocation des membres est d’être laïc, c’est-à-dire père, mère, époux, épouse ou travailleur dans la société. Le but de cet engagement auprès de la congrégation des Augustins de l’Assomption n’est pas de les détourner de leur vie citoyenne. Il s’agit plutôt d’une nourriture spirituelle. Les Laïcs de l’Assomption participent au processus décisionnel de la pastorale. Ils contribuent à mieux cerner les enjeux de la société actuelle pour adapter les activités du Montmartre canadien aux besoins d’aujourd’hui.

Différents éléments inciteraient les gens à se joindre au tiers ordre des Augustins de l’Assomption : l’équilibre entre la vie de prière et la vie d’action de ces religieux assomptionnistes ; l’approche de la foi ni moralisatrice, ni dogmatique centrée sur la relation au Christ ; l’importance accordée à la vie communautaire ; l’ouverture à l’internationalité et aux chrétiens non pratiquants.

Diverses activités sont proposées afin de créer des liens communautaires. Des rencontres mensuelles ont lieu le samedi en matinée. Après un temps de prière, il y a un temps de partage de vie. Chaque personne aborde ce qu’elle a vécu au cours des dernières semaines d’un point de vue spirituel. Un outil intitulé L’examen du règne permet à chacun de cerner ce qui fait advenir le Royaume de Dieu dans son vécu, son entourage et dans son milieu. Par la suite, il y a une séance de formation. La rencontre se conclut par un repas convivial. Une fois par année, les Laïcs de l’Assomption se réunissent pour faire le point sur l’année qui se termine et celle qui débute. Le groupe participe également aux différentes activités du Montmartre canadien. Des réunions sont organisées regroupant les laïcs et les religieux de l’Assomption des autres régions du monde lors des chapitres provinciaux et généraux.

Les associations de laïcs adoptent la Règle de vie des Augustins de l'Assomption. En France, elle s’intitule Chemin de vie. Au Québec, elle se nomme la Charte de vie. Il s’agit d’examiner comment l’esprit de pauvreté, d’obéissance et de chasteté peuvent se traduire dans une vie de laïcs. L’exercice d’écriture a débuté en 2005 et est toujours en cours.

Apprentissage et transmission


Calepin de notes d'un Laïc de l'Assomption
© IPIR 2011, soumis à copyright

Une fois par année en novembre, une activité nommée la journée assomptionniste est organisée au Montmartre canadien. Elle a pour objectif de mieux faire connaître la congrégation, sa mission, son charisme et l’existence des Laïcs de l’Assomption. La programmation comporte une formation et le partage d’un témoignage. Une cinquantaine de personnes y participent dont certaines manifestant le désir de se joindre aux Laïcs de l’Assomption.

De plus, à chaque rencontre mensuelle, les Laïcs de l’Assomption reçoivent une formation. Il peut s’agir d’un exposé ou encore d’une discussion portant sur l’histoire des Assomptionnistes, le Père d’Alzon ou sur saint Augustin.

Localisation

Municipalité: Québec
Région administrative: 03 Capitale-Nationale
Téléphone: (418) 681-7357
Télécopieur: (418) 682-1492
Site Web: http://www.lemontmartre.net/index.htm

Source

Dr Claude Lamontagne
Titre, rôle et fonction : Co-responsable de l'association des Laïcs de l'Assomption de Québec
Lien avec la pratique : Il œuvre depuis le milieu des années 2000 au Montmartre canadien. Il est membre du tandem responsable des Laïcs de l’Assomption de Québec depuis 2008.

Enquêteurs : Francesca Désilets, Marjolaine Boutin
Date d'entrevue : 17 mars 2011

Fiches associées

  • La Guilde de l’Assomption

    La Guilde de l’Assomption est une association recueillant des intentions de messe. Le volet financier de cette œuvre permet d’assurer un revenu aux Augustins de l’Assomption du Canada. La communauté des Augustins de l’Assomption s’engage à célébrer une eucharistie quotidienne pour les membres [...]

Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: