Sonner les cloches pour un événement festif: le Firing — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique liée à un savoir-faire

Sonner les cloches pour un événement festif: le Firing

Tradition: Christianisme
Appartenance: Anglicanisme
Groupe: Anglican Church of Canada/Église anglicane du Canada
Diocèse, association ou regroupement: Québec (Deanery of Quebec)
Paroisse, congrégation ou équivalent: Cathedral of the Holy Trinity (Québec)

Classé sous Pratique religieuse (9300), Pratique de communication religieuse (9350), Musique sacrée (9353).

Historique général


Les sonneurs pratiquent le Firing
© IPIR 2007, soumis à copyright

Le Firing, son produit par toutes les cloches simultanément, fait partie de la tradition des sonneurs des tours munies d'un système de cloches sur roues. Toutefois, toutes ces églises ne sonnent pas nécessairement le Firing; cela demeure un choix sonore que le Quebec City Guild of Change Ringers pratique parce que ce son demande un niveau technique accessible pour l'équipe et parce que le résultat permet un effet différent des habituelles séquences de Change ringing.

Description


Douglas Kitson, Tower Captain du Quebec City Guild of Change-Ringers
© IPIR 2007, soumis à copyright

Le Firing est associé à la célébration d'un évènement à caractère festif, tels les mariages ou fêtes calendaires qui ne sont pas nécessairement de nature liturgique, comme le jour de l'An, la Saint-Jean-Baptiste ou la Fête du Canada.
Ce type de son est exécuté en fonction du choix du conducteur lors d'un évènement où l'on demande de sonner les cloches. Lors d'un mariage, par exemple, les cloches sont sonnées à la sortie des mariés, sous forme de séquences de Rounds (de la plus aiguë à la plus grave), de Call Changers (changements de formes de séquences opérées par le conducteur des cloches) et de Methods ringing (formules de séquences mémorisées). Lorsque le Firing est commandé par le conducteur, les sonneurs, qui se fient au rythme du Tenor (le sonneur de la cloche la plus lourde et donc la plus lente) se mettent tous à sonner les cloches en même temps à une dizaine de reprises. Lors d'un mariage, on fait sonner le Firing au moment où les mariés entrent dans la voiture de noces. On peut effectuer le Firing à trois ou quatre reprises pendant toute la séance de son de cloches.


Le nombre de participants dépend du nombre de volontaires, car le Firing est le plus souvent exécuté en dehors des services religieux habituels du dimanche. Sur les sept à neuf membres, on forme une équipe d'environ six volontaires pour l'évènement.


Les sonneurs sont vêtus de façon à ce que rien ne puisse s’accrocher dans les cordes, par souci de sécurité. Des marchepieds d'appoint sont souvent utilisés pour les sonneurs plus petits qui doivent se trouver à une certaine hauteur pour sonner avec aisance.
L'équipe n'effectue le Firing qu'en vue d'un évènement spécial ou sur demande. On sonne généralement une fois pendant une période de 30 à 40 minutes à la clôture d'une cérémonie religieuse. On ne pratique que quelques minutes lors de la session hebdomadaire précédant l'évènement.

Apprentissage et transmission

Il faut savoir sonner les cloches pour sonner le Firing, qui lui est exécuté au centre d'autres séquences demandant un niveau technique assez approfondi. L'apprentissage du Firing demande de pouvoir bien contrôler les mouvements de la cloche que l'on sonne afin que tous les membres de l'équipe sonnent exactement en même temps. Normalement, une dizaine de minutes dans une pratique suffit à maîtriser le Firing pour une équipe expérimentée.


Les nouveaux sonneurs se présentent le plus souvent comme visiteurs. Ils sont initiés à la pratique par imitation avec d'autres sonneurs qui les forment individuellement pendant plusieurs mois avant de sonner ensuite dans l'équipe. Lors de l'approche d'un évènement où l'on exécutera le Firing, les nouveaux sonneurs observent le fonctionnement et le pratiquent ensuite avec toute l'équipe.

Localisation

Municipalité: Québec
Région administrative: 03 Capitale-Nationale
MRC: Communauté métropolitaine de Québec
Lieu: Cathédrale Holy Trinity, 31, rue des Jardins, Québec, Qc, G1R 4L6
Téléphone: 418 692-2193
Télécopieur: 418 692-3876
Site Web: http://www.quebec.cathedral.ca

Source

Douglas Kitson
Titre, rôle et fonction : Tower Captain du Quebec City Guild of Change Ringers

Enquêteur : Élise Bégin
Date d'entrevue : 18 octobre 2007

Fiches associées

  • La renaissance d'une tradition: la Quebec city Guild of Change Ringers de la Cathédrale Holy Trinity

    Fondée en 1981, l'équipe de sonneurs du Quebec City Guild of Change Ringers vise à perpétuer cette tradition vieille de 180 ans : sonner les cloches de la cathédrale lors des services religieux selon un système de cloches sur roues qui permet de faire ce qu'on appelle le [...]
  • La sonnerie de deuil

    Le son half-muffled (demi-sourd) est produit lorsque le deuxième son (le back stroke) émis par la cloche dans sa rotation est étouffé par des lanières de cuir. Celui-ci produit un son lourd et mélancolique, utilisé lors d'évènements associés à la mort, tels les funé [...]
  • La sonnerie des cloches: Le « Change Ringing »

    Traditionnellement, sonner les cloches fait intégralement partie du service religieux. Il existe chez les anglicans un système complexe pour sonner les cloches, qu’on ne retrouve pas à l’origine chez les catholiques : des types de son de cloches sont effectués selon l'occasion à souligner. En géné [...]
  • Les cloches de la cathédrale Holy Trinity de Québec

    Jusqu'en 2006, les cloches étaient suspendues par leur structure d'origine, faite en chêne. Au cours des années 2006 et 2007, les cloches ont été retournées à la compagnie en Angleterre pour être ajustées à nouveau. Originalement accordées en fa, elles sonnent aujourd'hui en mi. Ces réparations ont ré [...]

Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: