Le cimetière de la synagogue Spanish and Portuguese — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de lieu

Le cimetière de la synagogue Spanish and Portuguese

Tradition: Judaïsme
Appartenance: Judaïsme (orthodoxe)
Groupe: Sépharade
Paroisse, congrégation ou équivalent: The Spanish & Portuguese Synagogue of Montreal (Montréal)

Classé sous Organisation religieuse (9200), Espace religieux (9270), Lieu sacré (9273).

Historique général


Vue d'ensemble partielle
©

Après sa fondation en 1768 dans la ville de Montréal, la synagogue a acheté un petit terrain afin d'enterrer le premier Juif mort à Montréal, Lazarus David. Quand, par la suite, la ville de Montréal a eu besoin de ce terrain pour son expansion, la communauté a acheté un autre terrain sur le mont Royal et y a fait déménager les sépultures. Des pierres tombales des premières familles, les Hart, Joseph, David et autres, portent des dates de décès remontant au début des années 1800. La présence et la succession de noms britanniques, espagnols, portugais, ashkénazes, marocains, irakiens constituent un signe de la composition ethnique changeante de la communauté à la synagogue.

Description


Photo principale
©

Le cimetière est situé sur le mont Royal, près du chemin de la Forêt et à côté du cimetière de la congrégation Shaar Hashomayim. Cette congrégation a été fondée en 1850 par des Juifs ayant décidé de quitter la communauté de la synagogue Spanish and Portuguese afin de pouvoir prier selon le rite ashkénaze des Juifs allemands et polonais. Le lieu est beau et calme. La disposition des pierres tombales a été modifiée au fil des ans : l’organisation, au hasard, des groupes familiaux a éventuellement été remplacée par une structure symétrique, plus économique.
Lors des funérailles, la famille et les proches vont au cimetière pour enterrer le corps du défunt. Selon Hayim Ohayon, responsable de l'entretien du cimetière, les Sépharades visitent, dans un premier temps, le tombeau après la shiva (les 7 premières journées de deuil) et une autre fois après le sheloshim (les 30 premiers jours du deuil). Après les 30 premiers jours, la coutume veut qu’un monument soit érigé. Cette pierre tombale demeure recouverte jusqu'à la cérémonie du « dévoilement » qui a lieu normalement à la fin de la période du deuil, 11 mois plus tard. Le « dévoilement » se déroule en présence du rabbin, de la famille et des proches. Par la suite, la mort du défunt est commémorée tous les 12 mois.
La famille et les proches visitent le tombeau à des moments spécifiques pendant la période de deuil et une fois l’an par la suite. Une pratique courante consiste à placer un caillou au-dessus de la pierre tombale après une visite afin de signaler sa présence.
Il faut un lieu précis pour enterrer le corps du défunt selon les règles sanitaires prescrites par la société. De plus, pour les Juifs, il est essentiel que l'enterrement soit fait selon la loi et les coutumes juives. Dans la tradition juive orthodoxe, il est interdit de faire incinérer ses défunts. De plus, il est défendu pour un Cohen (descendant des prêtres du Temple à Jérusalem) de pénétrer dans un cimetière ou de participer à un enterrement, sauf lors d’une veillée funèbre de l’un de ses sept proches. Cela s’explique par l’impureté rituelle conférée à la mort.
Le cimetière de la synagogue Spanish and Portuguese de Montréal est le plus vieux cimetière juif du Canada.

Apprentissage et transmission


Famille fondatrice Hart
©

L’apprentissage du déroulement des commémorations juives pour les défunts se fait par imitation à l’intérieur de la communauté. Lors des cérémonies tenues au cimetière, les membres de la communauté apprennent à enterrer un cercueil, à formuler leurs condoléances aux endeuillés et à réciter les prières et bénédictions prononcées durant la cérémonie. Pour sa part, Hayim Ohayon a appris à s’occuper de l’entretien d’un cimetière lors de ses expériences de travail dans des salons funéraires.

Localisation

Municipalité: Montréal
Région administrative: 06 Montréal
MRC: Communauté métropolitaine de Montréal
Lieu: Cimetière de la synagogue Spanish and Portuguese, 1250, Chemin de la Forêt, Montréal, H2V 2H7
Téléphone: (514) 737-3695 (pour Hayim Ohayon à la synagogue)
Télécopieur: (514) 737-7430 (pour Hayim Ohayon à la synagogue)
Site Web: http://www.spanishportuguese-mtl.org/

Source

Hayim Ohayon
Titre, rôle et fonction : Hayim Ohayon est responsable de l’entretien du cimetière.

Enquêteur : Sharon Gubbay Helfer
Date d'entrevue : 7 décembre 2007

Fiches associées

  • La tahara : préparation du corps du défunt

    La fonction de cette pratique est de préparer le corps du défunt pour son inhumation, dans le plus grand respect de la tradition, de la mort et de la famille. La préparation du corps comporte trois étapes. Dans un premier temps, il faut laver et purifier [...]
  • Le cercueil casher dans la tradition juive

    Le salon funéraire Paperman & Fils offre plusieurs modèles de cercueils pour répondre aux goûts et aux besoins des différentes communautés juives de Montréal. Deux de ces cercueils, qualifiés de casher selon la tradition juive, sont préférés par [...]
  • Les rites de la période de deuil dans la communauté juive

    Les pratiques entourant la mort visent deux buts : le premier étant de prendre soin du défunt et d'élever son âme lors de son passage vers l'au-delà; le deuxième consiste à prendre soin des vivants. Ce dernier but est réalisé grâce à une série de stades [...]

Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: