Le pèlerinage à l'Oratoire Saint-Joseph de Québec — Le patrimoine immatériel religieux du Québec

Récit de pratique cérémonielle ou cultuelle

Le pèlerinage à l'Oratoire Saint-Joseph de Québec

Tradition: Christianisme
Appartenance: Catholicisme (rite latin)
Diocèse, association ou regroupement: Diocèse de Québec
Communauté religieuse: Soeurs de Saint-Joseph de Saint-Vallier

Classé sous Pratique religieuse (9300), Cérémonie (9310), Pèlerinage (9317).

Historique général


La fête de saint Joseph, le 19 mars 2010
© IPIR 2010, soumis à copyright

La dévotion à saint Joseph au Québec est une dévotion d'origine française, apportée par les premiers habitants de la Nouvelle-France. Les pèlerins partaient à pied de Sainte-Anne-de-Beaupré et d'autres paroisses de la rive sud jusqu'à Québec. Au début du XXe siècle, le pèlerinage était une pratique de plus en plus courante. Ainsi, en 1915, les soeurs ont décidé de bâtir une chapelle capable d'accueillir tous les dévots qui venaient prier lors de la fête de Saint-Joseph, le 19 mars. La majorité des pèlerins était originaire de la basse ville de Québec et des environs. Il s'agissait souvent d'ouvriers en quête de travail et de moyens nécessaires au bien-être de leur famille. Joseph était un menuisier, ce qui explique pourquoi de nombreux pèlerins étaient des travailleurs.

"Je me rappelle, dit soeur Marie-Thérèse, que dans mes plus jeunes années, mon père avait une dévotion à saint Joseph, mais cela signifiait beaucoup plus pour lui en tant que travailleur. Je n'ai jamais entendu mon père prier saint Joseph comme patron des mourants... Et lorsque les gens venaient ici en pèlerinage, au moment de la crise en 1929-1930, ils venaient prier afin de trouver du travail, de conserver leur emploi, d'avoir une augmentation de salaire." Mais sa dévotion n'était pas exclusive aux ouvriers. Aussi l'Oratoire accueillait des pèlerins qui venaient rendre hommage à saint Joseph: les élèves des écoles de la communauté, les Chevaliers de Colomb, la Fraternité des policiers et des pompiers.

Description


Le pèlerinage à saint Joseph
© IPIR 2010, soumis à copyright

Le point de rassemblement des pèlerins à saint Joseph est l’Oratoire situé sur le chemin Sainte-Foy, à Québec. Les préparatifs commencent sept semaines avant la fête, en mémoire des sept douleurs et des sept allégresses de saint Joseph mais le pèlerinage prend un éclat particulier le 19 mars, fête du saint patron.

La célébration est marquée par une messe solennelle, des prières et des chants spécifiques adressés à saint Joseph. L'eucharistie solennelle du soir est présidée par un évêque; en rappel historique de la présence des deux premières congrégations missionnaires et assisté d'un Jésuite et d'un Franciscain. Étant donné la réputation de thaumaturge de saint Joseph, les gens profitent du pèlerinage pour lui demander de l'aide. Ils écrivent leurs voeux sur des feuillets qui, lors de la fête, sont posés au pied de la statue du saint, située dans l'oratoire au-dessus de l'autel.

Les voeux ont évolué à travers le temps: au début du XXe siècle, les souhaits visaient davantage les aspects économiques du quotidien, tandis que ces derniers années, les souhaits touchent davantage aux relations familiales, à la santé, à la vieillesse, aux problèmes qui sont au coeur de la société moderne.

Apprentissage et transmission


Pèlerin à la fête de saint Joseph, à Québec
© IPIR 2010, soumis à copyright

Depuis quelques années, le pèlerinage à saint Joseph connaît une revitalisation particulière. Soeur Marie-Thérèse Asselin explique ce nouvel engouement par le retour vers l'Église dans la société québécoise. D'une part, la génération des baby boomers qui, initialement déçue par l'Église et de plus en plus vieillissante, est désormais confrontée aux effets de son détachement des valeurs familiales. Cette génération vient prier saint Joseph pour la santé et, surtout, pour la réunification des familles, pour le retour des enfants. Ces familles ont comme refuge la prière à saint Joseph, défenseur des valeurs familiales.

Quant à la nouvelle génération, elle y vient pour des raisons différentes. Sans avoir connu les mêmes maux que leurs parents, les jeunes familles viennent en pèlerinage à la fois par curiosité et par besoin de trouver des références (morales et spirituelles) autres que celles offertes par la société laïque, pour leurs enfants et pour eux-mêmes. Ils prient saint Joseph pour la réussite économique et sociale, comme dans les années 1950, lorsque les ouvriers venaient prier le saint pour avoir un travail ou de l'argent. Bien que les raisons des pèlerins diffèrent, la présence des deux générations fait en sorte que, depuis trois ou quatre années, l’Oratoire Saint-Joseph est plein.

Localisation

Municipalité: Québec
Région administrative: 03 Capitale-Nationale
MRC: Communauté métropolitaine de Québec
Lieu: Québec, 560, chemin Sainte-Foy, Québec, G1S 2J6
Téléphone: (418) 681-7364
Télécopieur: (418) 681-7361
Site Web: http://www.saint-joseph-fed.org/ssj_st_vallier.htm

Source

Soeur Marie-Thérèse Asselin
Titre, rôle et fonction : Soeur Marie-Thérèse Asselin, supérieure locale, est impliquée dans plusieurs services communautaires.

Enquêteurs : Daniela Moisa, Marie Renier
Date d'entrevue : 21 avril 2010

Fiches associées

  • La Pieuse Union du trépas de Saint-Joseph de Saint-Vallier de Québec

    Le 16 novembre 1920, le cardinal Bégin érigea canoniquement à Québec la Pieuse Union du trépas de Saint-Joseph et lui donna comme directeur l'abbé Eugène Brunet, aumônier de la communauté et comme centre, la chapelle des Soeurs de Saint-Joseph sur le Chemin Sainte-Foy.Après un an [...]
  • Le cordon de saint Joseph des Soeurs de Saint-Joseph de Saint-Vallier

    Le cordon de saint-Joseph est l'une des dévotions pratiquées chez les Soeurs de Saint-Joseph de Saint-Vallier de Québec. Il est un objet de dévotion, tout comme le chapelet ou la médaille. Le cordon de prière est fait en fils ou en coton avec [...]
  • Le pèlerinage à l'Oratoire Saint-Joseph de Québec

    Le point de rassemblement des pèlerins à saint Joseph est l’Oratoire situé sur le chemin Sainte-Foy, à Québec. Les préparatifs commencent sept semaines avant la fête, en mémoire des sept douleurs et des sept allégresses de saint Joseph mais le pèlerinage prend un é [...]

Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel religieux a été rendue possible grâce à l’appui de six partenaires: